Mads Pedersen, vainqueur, sous la pluie, de la 78e édition

23 Septembre 2018


Mads Pedersen (Trek-Segafredo) a remporté ce samedi la 78e édition de l'Eurométropole Tour. Il a devancé Jean-Pierre Drucker (BMC Racing Team) et Oliver Naesen (Ag2R-La Mondiale).
 
C'est sous un ciel menaçant que les coureurs de la 78e édition de l'Eurométropole Tour se sont élancés de La Louvière pour 206 kilomètres pour rallier Tournai.
 
Très vite, une échappée de six coureurs se dessine dans laquelle on retrouve Karl Patrick Lauk (Fotunéo-Samsic), Nathan Van Hooydonck, Danilo Wyss (BMC Racing Team), Lionel Taminiaux (AGO-Aqua Service), Maarten Kooistra (SEG Racing Academy), Michael Rice (Hagens Berman - Axeon). Le peloton laisse partir et octroit rapidement plus de sept minutes d'avance au groupe de tête.
 
La pluie rend la course dangereuse et de nombreuses chutes sont à signaler dans le peloton avec plusieurs abandons notables : Michael Van Staeyen (Cofidis Solutions Crédits), Robert Wagner (LottoNL-Jumbo), Sébastien Delfosse (WB-Aqua Protect-Veranclassic) et Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe).
 
A l'approche des circuits locaux, une contre-attaque de quatre coureurs prend forme avec un duo d'Ag2r-La Mondiale, Rudy Barbier et Quentin Jauregui, Tom Dernies pour Roubaix-Lille Métropole et l'ancien champion de Belgique 2015 Preben Van Hecke. 
 
Au fur et à mesure des kilomètres, le retard du peloton diminue. A 60 kilomètres de l'arrivée, la meute n'a plus que 3'30" à combler.
 
A deux tours de la fin, les six hommes de tête possèdent encore 1'20" de marge par rapport au peloton toujours emmené par les formations de sprinteurs. 
 
A moins de 20 kilomètres de l'arrivée, l'échappée matinale est reprise par six coureurs sortis du peloton : Arnaud Démare, Alex Kirsch, Jean-Pierre Drucker, Oliver Naesen, Tiesj Benoot et Jasper Stuyven. 
 
Dans les dix derniers kilomètres, des attaques incessantes ont lieu. Jasper Stuyven, Oliver Naesen, Mads Pedsersen et Jean-Pierre Drucker se testent mais c'est Tiesj Benoot qui aborde l'arche du kilomètre avec quelques longueurs d'avance sur les premiers poursuivants.
 
Dans la dernière ligne droite, Jasper Stuyven emmène idéalement le Danois Mads Pedersen qui parvient à remonter Tiesj Benoot dans les cent derniers mètres et s'impose. Le coureur de Trek-Segafredo fut le plus véloce devant des gars rapides comme Jean-Pierre Drucker, Oliver Naesen et Jasper Philipsen.
 
Réaction du vainqueur - Mads Pedersen (Trek-Segafredo): 
 
"La pluie, ce n'était pas un gros souci car je connais ça par coeur au Danemark. Normalement, je ne devais pas jouer ma carte ce samedi. Quand j'ai vu les ténors sortir, je savais que je devais faire le bond. J'avais des bonnes jambes. J'ai beaucoup parlé avec Steven De Jongh à la voiture. Nous avons bien géré le final avec Jasper Stuyven qui fut incroyable dans les deux derniers kilomètres. Nous nous sommes mis d'accord. Après ma deuxième place sur le Tour des Flandres, je conclus ma saison sur une bonne note car les dernières semaines n'avaient pas été bonnes, notamment sur le Binckbank Tour."
 
Réaction du deuxième - Jean-Pierre Drucker (BMC Racing Team):
 
"C'est dommage que cela n'ait pas marché. Je suis battu par plus fort que moi. Je suis déçu car je passe à côté d'une belle victoire. C'est dommage car je n'ai pas souvent l'occasion de jouer ma carte. Ce matin au briefing, nous avons décidé de miser sur plusieurs pions. C'était la situation idéale avec deux gars dans l'échappée matinale. Je n'ai pas attendu le sprint massif. Je préfère une course agressive car je ne suis pas le meilleur sprinteur."
 
Réaction du troisième - Oliver Naesen (Ag2r - La Mondiale):
 
"Je n'étais pas prêt à une course pareille. Avec Tiesj Benoot et Jasper Stuyven, nous avions conclu que nous allions durcir la course dans le final. Sur la fin, c'était impossible de sortir en solitaire. Les gars de Trek étaient forts et ont bien géré. Je suis content d'accrocher le podium."